Carte des prix
/
Télétravail et COVID : quel avenir pour les bureaux ?

Télétravail et COVID : quel avenir pour les bureaux ?


Propriétaires de bureaux, entreprises locataires, investisseurs… De nombreux professionnels de l’immobilier tertiaire s’interrogent : quel est l’avenir des bureaux dans un contexte où la pandémie du Covid19 a introduit le télétravail dans l’organisation de l’entreprise ? Car après avoir été mis en place par la force des choses, ce nouveau mode de travail a su convaincre de nombreux employés de bureau et même certaines structures qui semblent y trouver leur intérêt. De toute évidence, les locataires de bureaux feraient d’importantes économies en revoyant à la baisse leur parc immobilier. Or, en y regardant de plus près, la situation n’est pas aussi tranchée. En effet, les nouveaux modes d’organisation du travail optimisés font plutôt état d’aménagements combinant télétravailleurs et vie de bureau.

Le télétravail : une nouvelle façon de travailler prisée par les salariés

La crise sanitaire et ses périodes de confinement ont permis à la population de salariés français qui travaille dans un bureau d’exercer son emploi à distance, depuis son domicile.

Un besoin révélé d’équilibre entre vie personnelle et professionnelle

Avant la pandémie, le travail régulier à la maison ne concernait que 24,6% des employés, soit une pratique relativement marginale d’après l’enquête menée auprès de 650 entreprises en avril 2021 par Slean, spécialiste de mobilier de bureau ergonomique et éco-responsable pour le télétravail. Mais cette nouvelle expérience liée au Covid19 a révélé de nouvelles attentes des employés de bureau. Pour beaucoup, cette façon de travailler leur a permis de concilier vie de famille et vie professionnelle, principalement quand ils ont des enfants. Pour d’autres, elle leur a offert un cadre de travail plus agréable ou le luxe de ne plus perdre de temps dans les transports lorsque leur domicile est situé trop loin des bureaux. D’ailleurs, d’après Slean, 95% des collaborateurs souhaitent continuer à travailler régulièrement de chez eux après la crise du Covid-19 !

Un espace de travail pas toujours adapté à la productivité

Pour autant, ce nouveau lieu de travail qu’est son chez-soi est rarement adapté pour le confort des employés. Les équipements de la maison ne sont souvent pas suffisamment ergonomiques. Sans compter que les quelques mètres carrés dédiés à ce nouvel espace de travail peuvent être partagés avec d’autres personnes elles-mêmes en télétravail, dans un contexte de coworking improvisé dans le salon… et forcément mal organisé. Dans le pire des cas, dans les grandes villes, ces précieux mètres carrés manquent cruellement.

Travailler à distance et être présent au bureau : le mix des nouveaux usages

Diverses études menées ces derniers mois soulignent que seule une minorité de salariés (moins d’⅓) souhaiterait travailler à distance à temps complet. Contre toute attente, une domiciliation professionnelle entièrement à leur habitation ne semble pas correspondre à leur conception du bien-être au travail.

Les limites du travail à distance

Le principal problème du télétravail que l’on peut constater est le risque d’isolement et de rupture du lien social, notamment pour les collaborateurs vivant seuls. Il s’agit d’une préoccupation récurrente, souvent amplifiée par une incapacité à gérer le débordement de la profession sur la vie personnelle. Les employés ont tendance à vouloir revenir sur leur lieu de travail, ne serait-ce que quelques heures par semaine, pour revoir leurs collègues et retrouver leur espace de travail habituel.

Travail d’équipe et transformation digitale

Cette volonté de ne pas être tout le temps chez soi s’est révélée pour une raison simple : il est plus agréable de travailler ensemble, dans un espace partagé et collaboratif. Les visioconférences, qui se sont démocratisées pour pallier la dispersion des collaborateurs, ne remplaceront jamais les échanges physiques entre les membres d’une même équipe. Et lorsque les télétravailleurs arrivent tout de même à s’accommoder des contraintes liées à la distance, leurs inégalités technologiques (équipement informatique, connexion internet…) font que le confort et la productivité ne sont pas toujours au rendez-vous. C’est loin d’être négligeable : pour 70% des collaborateurs, le troisième problème du télétravail est le manque de confort, notamment les maux de dos, dont souffrent 62% des salariés. Et pour cause, car 47%  ne travaillent même pas sur un bureau !  

Pour écarter ce genre de difficultés, plusieurs solutions sont à combiner. D’une part, équiper ses salariés d’installations ergonomiques. C’est la spécialité de la super start-up Slean, que nous vous recommandons de consulter. Non seulement ils proposent une gamme de mobilier de bureau design et éco-responsable, conçue en France avec un ostéopathe posturologue, mais en outre ils proposent une app maline distillant des vidéos de postures et de mouvements faciles à adopter à la maison.

Une autre solution pour combiner bien-être au travail et productivité : favoriser la possibilité d’être au bureau deux ou trois fois par semaine. Mais pas dans n’importe quelles conditions !

Le télétravail : l’avenir du futur bureau

Car si les manières de travailler ont changé, les futurs bureaux n’ont pas d’autre choix que de se repenser pour devenir carrément aspirationnels.

La réorganisation des espaces de bureau

Le premier élément à prendre en considération dans l’aménagement des lieux est la question de la distanciation sociale afin d’assurer la sécurité des travailleurs face au covid19. En effet, les bureaux actuels ne sont généralement pas propices pour concevoir des espaces suffisamment sécurisés. Par conséquent, des locaux constitués de grands espaces ouverts afin de permettre le travail collaboratif tout en assurant un environnement convivial sont naturellement plus adaptés pour le travail de demain.

Le nouvel environnement de travail est convivial et productif

Indépendamment de la structure même des futurs bureaux, les méthodes de travail doivent également tenir compte du fait que les collaborateurs ne seront plus tous en même temps dans les bureaux de l’entreprise. Il est donc inutile d’envisager des bureaux fixes dédiés à chacun d’eux. Pour tenir compte de cette nouvelle donnée, il existe diverses options comme notamment :

  • Le flex office : l’occupation des bureaux est libre, chacun s’installant là où il y a de la place lors de son arrivée
  • Le space planning : un nouvel espace de travail est créé grâce à un réaménagement étudié et optimisé (postes de travail, salle de réunion, cafétéria, espaces indépendants…)
  • Le coworking : dans un espace partagé extérieur à l’entreprise, chaque collaborateur peut louer ponctuellement et selon ses besoins un bureau à la journée ou plus pour y retrouver ses collègues.

***

Certes, le télétravail révélé par la crise sanitaire du Covid a bouleversé l’avenir des bureaux. Mais contrairement à certaines prédictions hâtives, ceux-ci ne sont pas voués à disparaître du paysage des entreprises. En effet, les employés de bureaux auront désormais, pour une grande partie d’entre eux, deux lieux de travail : leur domicile, moyennant de préférence une installation ergonomique, et les locaux mis à disposition par leur entreprise. Espaces de travail classique ou bureaux partagés, ces lieux d’exercice de leur profession n’auront certainement plus grand-chose à voir avec ce que les salariés auront connu jusqu’à présent.

Dans ces conditions, propriétaires et entreprises locataires devront étudier consciencieusement la configuration optimale de leurs espaces de bureaux, en amont de l’achat ou de la location, ce qui peut s’avérer complexe. C’est pourquoi l’utilisation d’outils digitaux tels que la visite virtuelle ou la réalité augmentée peut s’avérer très utile et l’accompagnement par un professionnel pertinent.

(Pour en juger par vous-mêmes, immergez-vous en VR dans nos dernières annonces SNAPKEY avant de louer vos bureaux ! )